Pilori, dénonciations et fiches – Le retour.

Pilori, dénonciations et fiches – Le retour.

Ejecté au nom de la morale bien-pensante, aujourd’hui sont glorifiés: Pilori, dénonciations et fiches – Le retour.  Après réflexion, si cela était plus efficace ? La preuve dans les quelques lignes suivantes.

Les dénonciations publiques – le pilori moderne

Pilori

Sans préjuger, le pilori revient via les dénonciations publiques survenues avec les affaires de la ligue du LOL, l’affaire Weinstein, balance ton porc, etc. En règle générale, les piloris utilisés sont les réseaux sociaux. Il s’ensuit que ceux-ci servent de support aux dénonciations et à son cousin le lanceur d’alerte. D’une certaine manière, la sous-catégorie dénonciation inclue le lanceur d’alerte. D’une façon générale, c’est juste mieux ciblé et beaucoup plus défendable.

Définition du Larousse : Dénonciation

Action de dénoncer quelqu’un, quelque chose, à la justice, à une autorité, etc. ; délation ; document, information qui dénonce. (La loi oblige dans certains cas à se porter dénonciateur, sous peine de sanction.)

Définition de Transparency international : Lanceur d’alerte

Une personne qui, dans le contexte de sa relation de travail, signale un fait illégal, illicite et dangereux, touchant à l’intérêt général, aux personnes ou aux instances ayant le pouvoir d’y mettre fin.

Il est à noter que ce qui fonctionne pour le secteur privé, semble plus difficile à mettre en place pour l’état.

Les fichages des fauteurs de troubles

Attorney 512

Cela dit, je veux porter à votre attention que les fiches sont de retour pour les transports publics en Suisse dans plusieurs cantons. Dorénavant, une base de données centrale conserve les fiches des resquilleurs et facilite la distribution d’amendes plus corsées pour les récidivistes. 

De toute évidence, le retour de sanctions plus sévère est en vogue. Par exemple, à Paris la RATP facilite la prise en compte de plaintes afin de sanctionner plus rapidement.

A juste titre, on peut se demander si ces mesures coercitives fonctionnent. A ce sujet, prenons le cas de l’application de la loi Via-Sicura en Suisse. Comme on pouvait s’y attendre, le Bureau de Préventions des Accidents(BPA) clame haut et fort que cela est le cas. Mentionnons  aussi que l’OFROU mentionne que le nombre de tués sur les routes a connu une chute record en 2016. Comment en est-on arrivé là ?

Fin de l’époque interdit d’interdire ?

Pavé

C’est l’humoriste Jean Yanne qui est à  l’origine de cette expression. Alors que celle-ci a enthousiasmé les jeunes de mai 68, plusieurs en sont revenues et ont constaté les dégâts que cela a causé. En somme, interdit d’interdire implique qu’aucune loi n’est légitime, ne mérite obéissance. Qu’est qui est permis? Le vol, la violence, les comportements border-lines, l’insolence verbale, les comportements perverses, le viol (Tel que celui qui a réellement eu lieu dans la scène du film Dernier tango à Paris), les black blocs, etc. 

Il semblerait que cette époque se termine et qu’un retour de manivelle soit en marche. Quand bien même je suis d’avis que celui-ci est requis, j’espère qu’il ne sera pas trop violent. On pourrait se retrouver avec un autre extrême.

Et en conclusion

Qui a-t-il à retenir de tous cela ? Lorsque des mesures extrêmes sont prises, elles sont généralement mal réfléchies et causent souvent plus de mal que de bien. Peut-être qu’il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain : Pilori, dénonciations et fiches – Le retour.

Pour tout dire, le pilori via les réseaux sociaux permet de remettre une conscience là où elle a presque disparu. Partant de ce fait, les coupables doivent subir les conséquences de leurs actes et non les victimes. Celles-ci doivent décourager d’autres exaltés de commettre les mêmes forfaits. De nos jours, ce n’est pas suffisant pour beaucoup trop de gens.

Pilori dénonciations et ficher - le retour - femme frappee au visage harceleur de rue

Encore des doutes ? Pour prendre un autre exemple, je vous invite à regarder la vidéo de cette femme giflée par son harceleur. Avant même que la police intervienne, la planète connaissait une partie du visage du gifleur. Au final, cela rend la justice plus efficace et évite un gaspillage de ressource policière.

Retour au début de cet article

Plus d’information sur l’auteur

Cet article a 2 commentaires

  1. Très fouillé ! Vive la justice….. comment as-tu fait pour rendre visible les étiquettes sur la colonne de droite ? (au cas où tu as du temps à me répondre par écrit…) A bientôt

  2. Entièrement d’accord! Si les réseaux sociaux peuvent servir à dire tout haut ce que la société pense tout bas, et bien cela fait déjà une bonne utilisation de ce moyen d’expression. Voilà un moyen constructif d’utiliser ces outils pour faire évoluer la condition humaine.

Laisser un commentaire

Fermer le menu

N’hésite pas à me faire parvenir tes commentaires en fin d’article !

Fermer le panneau